L'Hypnose

Qu'est-ce que l'hypnose ?

Le mot "hypnose" désigne à la fois:

  1. un état de notre esprit,
  2. les techniques qui permettent la venue provoquée de cet état,
  3. l'ensemble des techniques thérapeutiques utilisées avec un patient dans l'état d'hypnose.

On a malheureusement tendance à confondre ces trois significations. Ici, nous ne parlerons que du premier sens, l'état de notre esprit, nous n'aborderons pas le deuxième sens, qui n'a d'intérêt que pour les professionnels, quant au troisième sens il est traité dans les pages sur l'hypnothérapie, l'hypnose ericksonienne et les changements.

Un état de notre esprit

L'hypnose est un état de notre esprit, exactement comme la veille, ou le sommeil, mais différent de ceux-ci. Il s'agit donc d'un phénomène naturel. Cet état peut être mis en évidence par l'imagerie médicale (1). C'est un état dans lequel nous nous trouvons régulièrement plusieurs fois par jour suivant un rythme de 90 à 120 mn (2). Ce sont des moments où on est "absent", "dans la lune", déconnecté de notre environnement immédiat. On est là et en même temps on n'est pas là. On peut l'observer souvent chez des gens qui font des pauses, dans une salle d'attente ou à la terrasse d'un café par exemple, ils sont totalement immobiles, le regard fixe dans le vague sans rien regarder en particulier pendant un certain temps puis ils se remettent à bouger.

Il a été démontré que dans cet état notre cerveau et notre esprit fonctionnent différemment de l'état de veille. Dans cet état nous pouvons faire des choses avec notre esprit qui seraient impossibles à faire autrement. Quand on est dans cet état, on dit que l'on est en transe, ou dans une transe hypnotique.

Il nous arrive d'entrer spontanément en transe hypnotique quand nous regardons un film intéressant, quand nous faisons du jogging, ou quand nous conduisons sur l'autoroute, par exemple. La transe hypnotique est quelque chose de totalement naturel que, comme monsieur Jourdain, nous connaissons tous sans le savoir.

Ce que n'est PAS l'hypnose

L'hypnose n'est pas le sommeil. Dans la transe légère (voir ci-dessous) utilisée en hypnothérapie, le sujet reste toujours conscient, il entend tout, il comprend tout. Même dans des états plus profonds, alors que la conscience semble ne plus être là, l'esprit inconscient reste toujours actif, il entend et comprend ce que le thérapeute dit et il peut répondre, ce qu'il ne peut pas faire pendant le sommeil.

L'hypnose n'est pas la relaxation. Bien que l'état hypnotique soit généralement perçu comme fort agréable par celui ou celle qui l'expérimente, il est tout à fait possible d'entrer en transe debout, les yeux ouverts, chez le dentiste, ou en souffrant d'une douleur persistante. Il n'est pas nécessaire d'être détendu ou relaxé pour entrer dans l'état de transe, il n'y a rien de commun entre la relaxation et l'état hypnotique.

La profondeur de transe

On peut considérer qu'il existe différents niveaux de "profondeur" de la transe, qui peuvent être perçus comme ci-dessous:

  • La transe légère dans laquelle nous restons complètement conscient de tout ce qui se passe. C'est ce niveau de transe qui est le plus souvent utilisé en hypnothérapie. On considère que 100% des gens normaux peuvent entrer dans une transe légère.
  • La transe moyenne dans laquelle notre conscience oscille entre être présente et ne plus être là.
  • La transe profonde où nous avons l'impression de dormir, mais qui est différente du sommeil. On considère qu'environ 75% des gens peuvent entrer dans une transe profonde parfois après un long apprentissage.

La profondeur de transe n'a aucune importance pour la thérapie. Contrairement à certaines idées reçues il n'est pas nécessaire d'aller en transe profonde pour faire un travail thérapeutique satisfaisant.

Généralement la transe est vécue comme un moment agréable, un moment de détente et de repos, et en sortant de transe on se sent comme après une sieste, mais ce n'est pas une obligation et parfois les séances peuvent être éprouvantes et fatigantes. En général, en sortant de transe, il nous faut quelques minutes pour retourner totalement à l'état habituel de veille.

Intérêt de l'hypnose

Quand nous sommes en transe, nous pouvons faire des choses difficiles, voire impossibles, à faire autrement, notamment :

  • Accéder à des souvenirs oubliés
  • Oublier des souvenirs obsédants
  • Communiquer directement avec notre inconscient
  • Vivre des rêves éveillés comme s'ils étaient réels
  • Nous dissocier de nos émotions
  • Supprimer des douleurs
  • etc.

Ces possibilités ouvrent des perspectives très importantes pour comprendre comment fonctionne notre inconscient et y introduire des changements durables, ce qui est le but de toute psychothérapie.


Il est important de comprendre que l'état d'hypnose en lui-même n'est pas curatif. La valeur de l'hypnose repose entièrement dans son utilisation comme moyen de faciliter les processus de guérison en déclenchant des réponses qui amènent au bien-être de la personne tout entière. C'est un peu comme une anesthésie générale qui permet de réaliser une opération de chirurgie. Ce n'est pas l'anesthésie qui soigne, c'est la chirurgie, mais l'anesthésie est la condition nécessaire pour réaliser l'opération. De même, ce n'est pas l'hypnose qui soigne, c'est ce qui est fait par le patient pendant qu'il est dans cet état qui l'aide à guérir.


Sans l'hypnose
on reste à la surface de l'esprit


Avec l'hypnose
on descend dans l'inconscient

Questions à Erickson sur l'hypnose

Quel est l'intérêt de l'hypnose en psychothérapie ?

L'hypnose offre tant au patient qu'au thérapeute un accès aisé à l'esprit inconscient du patient. Elle permet de s'occuper directement de ces forces inconscientes qui sont sous-jacentes aux perturbations de la personnalité, et elle autorise l'identification de ces éléments de l'expérience de vie d'un individu qui ont de l'importance pour la personnalité et auxquels on doit accorder toute l'attention requise si l'on souhaite obtenir des résultats thérapeutiques. Seule l'hypnose peut donner un accès aisé, rapide et large à l'inconscient, inconscient que l'histoire de la psychothérapie a montré être d'une telle importance dans le traitement des désordres aigus de la personnalité.

Milton Erickson

Est-ce que l'hypnose est dangereuse ?

En trente ans de travail clinique et expérimental avec l'hypnose, je n'ai pas été capable de découvrir le moindre effet nocif et aucun collègue ayant une expérience étendue de l'hypnose n'a pu m'en rapporter. Je sais bien que des gens n'ayant que peu d'expérience en hypnose, ou même pas du tout, vont prendre plaisir à raconter toutes sortes de légendes à propos de la nocivité de l'hypnose, parfois même en croyant eux-mêmes à ces légendes. Et je sais bien que des gens stupides ou sans formation utilisent parfois l'hypnose à tort, mais tout mal qui en résulte ne vient pas de l'hypnose, mais du comportement erroné et mal dirigé associé à l'hypnose.

Milton Erickson

Peut-on être manipulé ?

La relation entre l'hypnotiste et le sujet repose uniquement sur la coopération volontaire, et nul ne peut être hypnotisé contre sa volonté ou sans sa coopération.

La personne hypnotisée demeure la même personne.[...] L'hypnose ne change pas les gens pas plus qu'elle n'altère les expériences qu'ils ont vécues dans le passé.

Milton Erickson

Peut-on rester bloqué en transe ?

Aucun sujet ne peut être maintenu en état de transe pour un temps déraisonnable sans sa complète coopération, et lorsque l'hypnotiste, pour une raison ou pour une autre, quitte la situation hypnotique, cela interrompt la coopération interpersonnelle nécessaire à la poursuite de la transe. Ainsi, aucun sujet ne peut être laissé accidentellement ou délibérément en transe pour un temps indéfini.

Milton Erickson

Qui peut être hypnotisé ?

La réponse est simplement que toute personne normale et certaines personnes anormales peuvent être hypnotisées, à condition qu'il y ait une motivation suffisante.

Les meilleurs sujets sont des gens normaux, très intelligents; les faibles d'esprit et les psychotiques, comme beaucoup de psychonévrotiques, sont soit difficiles soit impossibles à hypnotiser.

Milton Erickson